Dali Ⅵ - Le district de Weishan 
cctv.com 06-12-07 20:30 

Le district de Weishan

Voic une famille du district de Weishan. Ce foyer possède un art de confectionner une collation nommée « crevettes fraîches » faite en poudre de riz. Les habitants locaux aiment beaucoup en consommer pour avoir la fraîcheur.

Liu Guixian, une dame habitant 112 rue d'Est de Gonglou du district de Weishan

"Mon père savait préparer les «Crevettes fraîches ». J’ai appris cette technique moi-même. J'ai commencé à faire ce travail à l’âge de 16 ans. Aujourd’hui, j’ai 76 ans. La femme de mon petit fils constitue la 5ème génération dans notre famille pour faire ce métier."

Liu Guixian ne travaille plus à cause de son âge ; elle a transmis sa technique à son fils. Chaque jour, toute la famille se lèvre de bon matin pour la préparation, puis vend leurs produits sur le marché. Un siècle s’est déroulé de la même manière dans cette maison.

La porte du nord du district appelée « gongchenmen » , construite il y a plus de 600 ans,est un accès obligatoire au district. Le district de Weishan a vu le jour en 1389. Il occupait une superficie de 3 km2 avec une population de 10 mille habitants. Les paysans des environs et des marchands s’y rendirent. On y achetait des instruments aratoires et des articles d’usage courant et y prenait un repas.

Weishan est aujourd’hui un district autonome des Yi et Hui du Département de Dali. Sous les Ming et les Qing, les Zuos d’ethnie Yi y assumait l’administration pendant 5 siècles. Ils faisaient partie des trois chefs de tribu du Yunnan. Le district de Weishan compte plus de 90 mille habitants yi qui ont les us et coutumes et le mode de vie et la religion propre à eux.

Les Yi locaux aiment boire du thé fumé. Même vous êtes un intru dans une maison de Yi, vous serez invité à boire du thé fumé. Il faut faire bouillir de l’eau et faire sécher les feuilles de thé au feu à point. Les Yi pensent que lors qu’on entend du bruit provenu de la boîte de thé, le thé aura un arôme, et les hôtes en seront contents. Les Yi vous invitent à boire du thé et de l’eau minérale, et à assister au spectacle de chants et danses. Vous serez réjouïs avec eux. Voilà une ancienne fresque au motif de chants et danses des Yi « un spectacle au pied du sapin ». Réalisé en 1759, la fresque retrace hommes et femmes, mandarins et gens communs chantant et dansant au pied d’un vieux sapin dans une vallée.

Le district de Weishan située dans une région montagneuse est un passage important. Les chevaux constituaient un moyen de transport principal. Dans le passé, les caravanes de marchands entrèrent sur l’ancienne route Chama après avoir traversé le district de Weishan. Autrefois, le fondateur du royaume Nanzhao Xinuluo y séjournait,. Les ancêtres des Yi le prirent pour un héros. On disait que Xinuluo était un Yi. Il fonda la première capitale du royaume Nanzhao—Longyutu. Les gens mènent leur vie ici tranquillement. Les Lius préparent quotidiennement la collation « crevettes fraîches ». Le temps passe, mais les gens gardent leur simplicité, leur hônetteté, leurs hôspitalité.

Au centre du district se trouve un tour de tambour nommé « wenbi ». On dit que le district de Weishan central ressemble à un sceau carré et le tour de tambour comme manche du seau. Et ce tour a 4 portes ; deux axes lient toutes les ruelles du district. Le district est riche en culture. Sous le règne du royaume Nanzhao, son fadateur Xinulio honorant le confucianisme invitait la population à apprendre le chinois. Au milieu du règne de Nanzhao, les intellectuels locaux étaient en mesure d’écrire des articles en chinois, parmi eux se trouvaient des hommes de lettres célèbres dont le poète Peng Yingu est d’origine de Weishan au croisement des Ming et des Qing. Voici comment il décrivit son pays natal.

On apprécie tellement le beau paysage qu’on a envie d’écrire un poème et qu’on ne veut plus descendre de la montagne. Avant et après 1390, un grand nombre de mandarins Han venu de la plaine centrale entrèrent dans la province du Yunnan en introduiant leurs connaissances et leur culture. A partir de ce moment là, le district de Weishan commença à construire des temples de confucius et des bibliothèques. Les mandarins Han et indigènes avaient tous la grande estime pour le confucianisme tout en formant les intellectuels et développant la culture confucisniste.

Le grand géographe chinois Xu Xiake au croisement des Ming et des Qing se rendit au district de Weishan. Il écrivait dans « Les notes de voyage de Xu Xiake » « Il y a 3 à 4 lauréats de l’examin impérial dans le district, un résultat meilleur que Dali. »

Les écoles dont Wen Changyuan datant des Qing et des Ming sont bien conservés jusqu’à aujourd’hui d’où sortaient un grands nombre de candidats reçus respectivement au dernier examin impérial et provincial.

La maison de Mme Liu léguée de son grand-père héberge une bonne dizaine de personnes de 4 générations qui cohabitent harmonieusement sous le même toit. Le cas des Liu n’est pas unique. Certaines maisons de ces familles sont centenaires.

Le district de Weishan reculé a conservé un mode de vile traditionnel et les constructions du district ont toujours gardés les traces historiques et dans l’esprit de la population, c’est la paisibilité.

A propos de nous . Recevoir la chaîne . Nous contacter Xinhua . Le Quotidien du Peuple . CRI . China.org.cn
Copyright © 2005 China Central Television. , All rights reserved.