L´Inde désapprouve la libération d´Hafiz SaeedVoir la vidéo

Source: CCTV.com | 06-04-2009 09:10

Taille du texte: T+ | T-

Au Pakistan, une cour vient de prononcer la libération du fondateur de l'organisation soupçonnée d'être à l'origine de l'attaque qui a frappé Mumbai l'année dernière. Une décision qui bien évidemment déplaît aux autorités indiennes.

Pour l'avocat d'Hafiz Saeed, les preuves n'étaient pas suffisantes pour établir un lien entre ce dernier et les attaques mortelles à Mumbai. Mais l'Inde ne l'entend pas de cette oreille.

Vishnu Prakash

Porte-parole du ministère indien des AE

"Nous sommes déçus par la libération d'Hafiz Saeed."

Hafiz Saeed dirige l'organisation caritative Jamat-ud-Dawa, que les Nations-Unies qualifient de couverture pour le Lashkar-e-Taiba, une organisation terroriste liée aux attentats de Mumbaï.

Palaniappan Chidambaram

Ministre indien de l'Intérieur

"Nous sommes mécontents de voir que le Pakistan n'a pas fait preuve du sérieux et de l'engagement que nous attendions pour traîner en justice les auteurs des attentats terroristes de Mumbai."

Devant la Haute Cour de Lahore, l'un des porte-parole de Saeed a nié toute implication de ce dernier dans des activités terroristes.

Yahya Mujhid

Porte-parole du Jamat-ud-Dawa

"La justice est indépendante au Pakistan, et cela vient d'être prouvé par la libération d'Hafiz Saeed. Hafiz Mohammed Saeed n'est pas un terroriste. Le Jamat-ud-Dawa n'est pas une organisation terroriste."

Saeed, qui est resté à son domicile près de Lahore après l'annonce de cette décision, a qualifié ces poursuites de "conspiration internationale."

D'autres dirigeants du Lashkar-e-Taiba eux aussi soupçonnés restent en détention. Ils sont en ce moment jugés par un tribunal qui se tient à l'intérieur d'une prison de haute-sécurité près de la capitale Islamabad.


Rédacteur: Mi Jindie