Tribunal de La Haye : Karadzic refuse de se défendre

Source: | 08-30-2008 10:08

Taille du texte: T+ | T-

Au Tribunal des Nations Unies pour l'ex-Yougoslavie de La Haye, Radovan Karadzic, l'ancien dirigeant serbo-bosniaque, a refusé de coopérer et de reconnaître la légitimité de la Cour. En conséquence, l'instance judiciaire a assimilé cette décision à celle de plaider non-coupable.

Pour la deuxième fois à la Cour de La Haye, M. Karadzic a refusé d'indiquer sa stratégie de défense face aux 11 charges qui pèsent à son encontre. Il est entre autres poursuivi pour génocide et crimes contre l'humanité.

Radovan Karadzic

"Je ne plaiderai pas, en accord avec mon point de vue par rapport à ce tribunal."

La prochaine audience est prévue pour le 17 septembre de cette année. Aucune date n'a encore été fixée pour le procès en lui-même. L'équipe des procureurs a indiqué lors de cette session préparatoire qu'elle prévoyait de soumettre un acte d'accusation amendé d'ici la fin du mois prochain.

M. Karadzic a répété qu'il ne reconnaissait aucune légitimité à la Cour et déclaré qu'il craignait pour sa vie. Il est accusé d'avoir organisé une atroce campagne d'épuration ethnique pour éradiquer les Croates et les Musulmans du territoire revendiqué par la partie serbe de la Bosnie-Herzégovine. Au mois de juillet dernier, il avait été arrêté à Belgrade, en Serbie, où il se faisait passer pour médecin.

You Li, CCTV


Rédacteur: Liu Xinyan