Donnons une claque cinglante à « Libération »

Source: China.org.cn | 04-13-2008 15:15

Taille du texte: T+ | T-

Je ne nie pas que les médias manifestent une tendance idéologique, qu'ils soient chinois ou étrangers. Mais, malgré leur position idéologique, les médias doivent observer leur déontologie essentielle : objectivité et véridicité. En couvrant le passage de la Flamme olympique à Paris, « Libération », journal influent de France, a interverti le vrai et le faux et a tenu à semer la discorde.

Toute personne avisée comprend que les farces produites lors du passage de la Flamme à Paris étaient dues à l'encouragement ouvert du gouvernement et des médias français. D'abord, le président Nicolas Sarkozy a déclaré qu'il voudrait boycotter la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Beijing (Que pourrions-nous dire devant ces propos démagogiques du président d'un grand pays ?). Puis l'Assemblée nationale a suspendu sa séance pour donner le feu vert aux actes de sabotage des indépendantistes tibétains. Et aujourd'hui, certains médias continuent à faire du tapage pour soutenir cette poignée de saboteurs.

Nous voudrions donner quelques claques cinglantes à ces personnes cyniques représentées par « Libération ».

Examinons les propos tenus par des politiciens et des médias français ! Le motif inavouable qu'ils nourrissent dans leur for intérieur n'est rien d'autre que vouloir l'échec de la Chine dans l'organisation des Jeux Olympiques. Le relais de la Flamme olympique a commencé il y a plusieurs jours. Pourquoi a-t-il pu se dérouler sans problème dans d'autres pays ? Ces farces ont pu avoir lieu à Paris à cause des paroles ignobles des politiciens et des médias français. Ne devrions-nous pas donner quelques gifles cinglantes à ces médias nourrissant une visée sournoise pour qu'ils se reprennent ?

Le peuple chinois aspire aux Jeux Olympiques et le CIO a décidé par vote de confier à la Chine l'organisation des J.O. à Beijing. C'est le signe de sa confiance en Chine et de la reconnaissance de sa capacité à tenir une rencontre de haut niveau. Si M. Pierre de Coubertin avait été en vie, il aurait été content de cette décision. La Flamme olympique appartient aux peuples du monde entier, et son relais transmet la paix et l'amitié. Le harcèlement organisé du relais de la Flamme à Paris offense le peuple français et les autres peuples épris de paix. Les « Libération » qui encouragent ces agissements pervers ne se sentent-ils pas honteux ? Ne faut-il pas donner quelques gifles cinglantes à ces médias qui s'opposent aux peuples du monde et au peuple de leur propre pays ?

Toute honte bue, « Libération » a affirmé que c'était une claque donnée au gouvernement chinois. Mais, à mon avis, c'était une provocation de « Libération » envers les peuples du monde épris de paix, une insulte à la Flamme olympique. Cette claque est donnée justement à « Libération » elle-même, par le peuple chinois, par le peuple français et par tous les peuples du monde épris de paix et d'amitié.

Si « Libération » n'a rien senti, nous devrions continuer à lui en donner une nouvelle.

french.china.org.cn 2008/04/13


Rédacteur: Liu Xinyan