Les médias se rendent dans la région tibétaine du Gansu

Source: CCTV.com | 04-10-2008 14:58

Taille du texte: T+ | T-

Une délégation de médias nationaux et internationaux s'est rendue dans les zones touchées par les émeutes, dans la province du Gansu, au nord-ouest du pays, pour une visite organisée par le Bureau d'Information du Conseil des Affaires d'Etat. Alors que les médias se rendaient au monastère de Labrang à Xiahe, la visite fut interrompue par un groupe de moines, mais reprit rapidement son cours.

Parmi les journalistes invités, se trouvent 11 organes de médias étrangers tels que American Broadcasting Company, Reuters, l'Agence russe d'informations et de nouvelles, ainsi que la compagnie japonaise Asahi .

Il est prévu qu'ils se rendent dans les régions les plus touchées par les émeutes et qu'ils aient des entretiens avec des résidents locaux , des bouddhas vivants et des officiels du gouvernement.

Le monastère de Labrang était l'une de leurs étapes. Il est l'une des plus importantes lamasseries de la secte jaune du bouddhisme tibétain, et constitue le lieu de vie de près de mille lamas.

Le responsable en chef du monastère a déclaré aux médias que les émeutes de Lhassa et de Gannan furent orchestrées par des séparatistes.

Jiamuyang, Bouddha vivant

" Ce que l'on a vu peut être perçu comme un excès de folie et un signe très fort des séparatistes. La population tibétaine a pu voir leurs vrais visages."

Il a déclaré que les séparatistes qui tentent de saboter le relais de la torche olympique ont clairement proclamé leurs intentions au monde entier.

La visite fut interrompue lorsqu'une douzaine de jeunes moines portant des drapeaux des indépendantistes tibétains, se pressèrent hors du monastère et crièrent des slogans pour l'indépendance du Tibet, aux journalistes présents sur la place à l'extérieur du monastère.

Les officiels qui accompagnaient la délégation ne sont pas intervenus. Ce sont des moines plus âgés qui sont à leur tour sortis du monastère pour dissuader les jeunes moines , qui quittèrent les lieux cinq minutes plus tard.

Après l'incident, les journalistes ont obtenu un entretien avec un moine d'expérience qui a fermement condamné les actions des jeunes moines.

Lama, Préfecture autonome tibétaine de Gannan

" Il y a près de mille moines qui habitent dans ce monastère, et seulement une poignée a perturbé la visite , et je peux vous assurer que ces jeunes moines ne sont bons à rien, ils ne comprennent pas la culture bouddhiste, ni l'histoire de notre nation. Ils ne connaissent même pas l'histoire du monastère de Labrang. C'est juste la naïveté qui a rendu possible que les séparatistes leur racontent des histoires et les entraînent. C'est pour cela que ces moines ont agi de la sorte."

Les journalistes des 16 organes de médias ont débuté leur visite de 4 jours dans la préfecture autonome tibétaine du Gannan, ce mardi.

Tang ZhengYan, CCTV


Rédacteur: Baiyun