Tibet : retour à la normale

Source: CCTV.com | 04-10-2008 14:39

Taille du texte: T+ | T-

Le chef du gouvernement de la région autonome du Tibet, Qiangba Puncob (Pin-cuo), a déclaré que la vie reprenait son cours normal à Lhassa, après les émeutes du 14 mars. Il a fait le point sur la situation au Tibet lors d'une conférence de presse, mercredi à Beijing.

Qiangba Puncob (Pin-cuo) a déclaré que les commerces au Tibet avaient repris leurs activités, et que les élèves étaient retournés à l'école. Les sites touristiques de Lhassa, y compris le Palais du Potala, ont également rouvert au public.

Qiangba Puncob a indiqué que plus de 900 personnes, suspectées d'avoir participé aux violences, avaient été placées en détention.

Et 328 personnes, sur les 362 qui s'étaient rendues d'elles mêmes aux autorités, auraient été remises en liberté en raison de leur volonté de coopérer et du fait que leurs infractions étaient mineures.

Qiangba Puncob a affirmé que les faits montraient que ces violences auraient été préméditées et orchestrées par les partisans du Dalaï Lama.

Qiangba Puncob, Président du gouvernement de la Région autonome du Tibet

"Après les émeutes du 14 mars à Lhassa, le Dalaï Lama a fait une série de déclarations selon lesquelles ce qui s'est passé à Lhassa était une protestation pacifique. A l'évidence, il tente de dissimuler la nature violente des émeutes, et de semer la confusion entre le vrai et le faux. Avec les faits qui sont maintenant clairs, lui et ses déclarations ont déjà montré qu'il était l'instigateur de ces crimes, ayant pour but la séparation, le sabotage des relations ethniques, et la volonté d'inciter certains pays occidentaux à faire pression sur la Chine."

Lorsqu'on lui a demandé si les Lamas du Temple de Jokhang seraient punis pour avoir exprimé leurs opinions sur les émeutes aux médias étrangers, Qiangba Puncob a déclaré que ces Lamas avaient toujours été disponibles pour répondre à des interviews, et que le gouvernement ne les punirait jamais pour cette raison.

Il s'est également dit confiant quant au succès des Jeux Olympiques, et ce malgré les protestations de certains activistes lors du relais de la torche à travers le monde.

Qiangba Puncob, Président du gouvernement de la Région autonome du Tibet

"Les Tibétains sont des gens simples, ayant bon coeur. En tant que tibétain, j'ai honte pour ceux qui ont tenté de saboter les Jeux de Beijing au nom du Tibet. Leurs actions ne vont pas affecter les Jeux, mais vont simplement révéler au public leur vraie nature. "

Qiangba Puncob a indiqué que les émeutes avaient causé d'énormes dommages à la région.

Il a précisé que plus de mille magasins avaient été détruits lors des troubles, et que les pertes économiques directes atteignaient au total près de 300 millions de yuans.

Lors de la conférence de presse de mercredi, le chef du gouvernement régional a présenté ses excuses aux personnes innocentes touchées par les troubles.

Il a déclaré que le gouvernement allait prendre différentes mesures pour les aider à reconstruire leurs vies.

Ma Aimi, CCTV.


Rédacteur: Baiyun