Lhassa : retour à la normale

Source: | 03-31-2008 11:46

Taille du texte: T+ | T-

Le gouvernement autonome du Tibet a promis une assistance économique aux personnes ayant subi des dommages à la propriété durant les émeutes du 14 mars. Le gouvernement a aussi révélé que 241 policiers réguliers ou armés avaient été blessé lors d'attaques perpétrées à cette date à Lhassa. Les plus gravement blessés sont encore à l'hôpital où ils se remettent peu à peu.

Selon les autorités, plus de 380 civils ont été blessés durant les émeutes du 14 mars, et plus de 900 commerces ont subis des dommages à la propriété. La Région Autonome du Tibet a annoncé qu'elle allait réduire voire annuler la perception de taxes pour les propriétaires ayant subis des dommages. Cette assistance économique sera également donnée aux individus directement touchés ayant désormais des difficultés à retrouver leur vie normale en raison de ces émeutes.

Tang Yungao

Secrétaire du comité du PCC

Département des Affaires Civiles

Région Autonome du Tibet

"Nous offrons une assistance économique aux civils ayant été blessés, qui ont des difficultés personnelles ou qui ont subis des dommages à la propriété en raison des émeutes. Pour ces familles à très bas revenu, nous allons offrir un subside mensuel d'au minimum 260 yuans par personne. Ce programme d'aide va se poursuivre pendant au moins 2 ans."

Les autorités ont également fait savoir que le gouvernement allait couvrir en partie ou en totalité les frais médicaux pour les personnes blessées n'étant pas couverte par le système d'assurance maladie et accident basique de la région. Les officiers de police et de la police armée furent particulièrement visés durant les émeutes. Pour la seule date du 14 mars, l'hôpital affilié au quartier général de la police tibétaine a admis plus de 100 patients.

Dianzin

21 ans

Officier de la police armée tibétaine

"Nous avons été attaqués par une foule alors que nous patrouillions. Ils nous ont jeté des pierres et des bouteilles. Ils étaient inarrêtables."

Les émeutiers ont notamment mis le feu à des bâtiments près de la place vers le temple Jokhang, avant d'incendier 2 camions pompiers alors que les hommes du feu, dont 4 ont été blessés dans l'incident, combattaient les flammes.

Liu Dingwei

19 ans

Officier de la police armée

"J'ai d'abord été touché à la tête et j'ai failli m'évanouir. Alors que j'étais dans les vapes, j'ai reçu un autre coup aux côtes."

Les officiers blessés se remettent donc doucement de leurs blessures.

Zhang Yaocang

Président

Hôpital du quartier général de la police armée tibétaine

"Notre hôpital a accueilli 121 officiers de la police armée le 14 mars. 81 sont maintenant rétablis et ont été autorisés à sortir."

Liang Jie

Officier de la police armée

"Je suis très honoré d'avoir été appelé à défendre la sécurité du peuple."

Les autorités ont enfin fait savoir que certains policiers avaient été transférés vers des hôpitaux spécialisés pour recevoir un traitement spécifique.

Yu Ti, CCTV


Rédacteur: Liu Xinyan