Réactions de nombreux pays étrangers sur les émeutes au Tibet

Source: CCTV.com | 03-22-2008 16:34

Taille du texte: T+ | T-

Les responsables de nombreux pays ont exprimé leur soutien au gouvernement chinois après les actes de violence récents dans la région autonome du Tibet. Ils s'opposent par ailleurs à la politisation des jeux Olympiques de Beijing.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères de Mongolie a indiqué que son pays adhérait au principe d' "Une seule Chine" et reconnaissait que le Tibet était une partie inaliénable de la Chine.

Le ministre des Affaires étrangères du Népal a indiqué clairement que le Tibet est une partie inaliénable de la Chine. Le Népal apprécie l'engagement de la Chine pour la paix, la stabilité et le progrès.

Le ministère des Affaires étrangères du Bangladesh a fait connaître la solidarité de son pays avec la Chine sur la question du Tibet. Le Bangladesh envoie aussi tous ses voeux de succès pour les JO de Beijing et s'oppose à toute politisation des Jeux.

Le vice-ministre des Affaires étrangères du Kazakhstan Nurlan Baiuzakovich Yermekbayev a indiqué que les mesures adoptées par le gouvernement chinois pour maintenir la stabilité sociale au Tibet étaient du ressort des affaires intérieures de la Chine.

Le président du parlement du Kirgyzistan Adakhan Madumarov a indiqué que la question du Tibet relevait des affaires intérieures de la Chine et que son pays estimait que le gouvernement et la population chinoise avait la capacité de préserver la stabilité sociale au Tibet.

Le premier vice-ministre des Affaires étrangères du Tadjikistan Abdullo Yuldoshev a fait savoir que son pays condamne avec virulence les organisateurs et les émeutiers responsables de la violence à Lhasa. Le Tadjikistan soutient les mesures légales prises par le gouvernement chinois pour maintenir la stabilité sociale et s'oppose à la politisation des JO.

Le vice-ministre des Affaires étrangères de Géorgie Grigol Vashadze a indiqué que son pays estimait que les émeutes à Lhasa n'allaient pas perturber la tenue des JO et que la Géorgie participerait à cet évènement.

La Syrie a condamné les récents actes de sabotage à Lhasa et exprimé sa solidarité avec la Chine dans ses efforts pour assurer la sécurité et la stabilité au Tibet.

Le premier ministre des Fidji Voreqe Bainimarama a noté que son pays soutenait la Chine, qui traite les émeutes conformément au droit et qui prend les mesures nécessaires pour assurer la paix et la stabilité.

La Serbie a réitéré son soutien au principe d' "Une seule Chine" et respecte l'intégrité territoriale et la souveraineté du pays.

Le gouvernement de Zambie a dénoncé la férocité des émeutiers à Lhasa, en espérant le retour à la stabilité. Dans un communiqué, la Zambie a fait savoir qu'elle était pour la participation de tous les pays épris de paix aux JO de Beijing.

Un porte-parole du gouvernement du Bénin a condamné fortement la violence planifiée et orchestrée par la clique du Dalai Lama. Le porte-parole a indiqué que la violence et les actes criminels des séparatistes avaient montré clairement que les slogans de paix et de non-violence du Dalai Lama étaient des mensonges.

Des ambassadeurs de pays africains en Chine ont envoyé des messages au ministère chinois des Affaires étrangères indiquant que les pays africains adhéraient au principe d' "Une Seule Chine" et soutenaient les efforts du gouvernement pour préserver l'unité nationale et la stabilité sociale. Ils s'opposent à toute action qui tenterait de politiser les JO.

L'Organisation de la coopération de Shanghai a exprimé son soutien aux mesures nécéssaires prises par le gouvernement chinois pour faire cesser les actes criminels et maintenir la stabilité sociale au Tibet. L'organisation estime que le gouvernement chinois et la population organiseront des Jeux Olympiques grandioses.

(Fin)

graphiques

Réactions de certains pays étrangers sur les émeutes au Tibet

Mongolie

Le pays adhère au principe d' "Une seule Chine" et reconnaissait que le Tibet était une partie inaliénable de la Chine.

Népal

Le Népal apprécie l'engagement de la Chine pour la paix, la stabilité et la progrès.

Bangladesh

Le pays exprime sa solidarité avec la Chine sur la question du Tibet. Le Bangladesh envoie aussi tous ses voeux de succès pour les JO de Beijing et s'oppose à toute politisation des Jeux.

Kazakhstan

Les mesures adoptée par le gouvernement chinois pour maintenir la stabilité sociale au Tibet sont du ressort des affaires intérieures de la Chine.

Kyrgyzistan

La question du Tibet relève des affaires intérieures de la Chine.

Le pays estime que le gouvernement et la population chinoise ont la capacité de préserver la stabilité sociale au Tibet.

Tadjikistan

Le pays condamne avec virulence les organisateurs et les émeutiers responsablent de la violence à Lhasa. Le pays soutient les mesures légales prises par le gouvernement chinois pour maintenir la stabilité sociale et s'oppose à la politisation des JO.

Géorgie Grigol

Le pays estime que les émeutes à Lhasa ne vont pas perturber la tenue des JO.

La Géorgie participera à cet évènement.

Syrie

Le pays condamne les récents actes de sabotage à Lhasa et exprime sa solidarité avec la Chine dans ses efforts pour assurer la sécurité et la stabilité au Tibet.

Fidji

Le pays soutient la Chine qui traite les émeutes conformément au droit et qui prend les mesures nécessaires pour assurer la paix et la stabilité.

Serbie

Le pays réitère son soutien au principe d' "Une seule Chine" et respecte l'intégrité territoriale et la souveraineté du paix.

Zambie

Le pays dénonce la férocité des émeutiers à Lhasa, en espérant le retour à la stabilité.

Le pays est en faveur de la participation de tous les pays épris de paix aux JO de Beijing.

Bénin

Le pays condamne fortement la violence planifiée et orchestrée par le Dalai Lama.

La violence et les actes criminels des séparatistes ont montré clairement que les slogans de paix et de non-violence du Dalai Lama sont des mensonges.

Ambassadeurs de pays africains en Chine

Les pays africains adhèrent au principe d' "Une Seule Chine" et soutiennent les efforts du gouvernement pour préserver l'unité nationale et la stabilité sociale. Ils s'opposent à toute action qui tenterait de politiser les JO.

Organisation de la coopération de Shanghai

L'organisation exprime son soutien aux mesures nécéssaires prises par le gouvernement chinois pour faire cesser les actes criminels et maintenir la stabilité sociale au Tibet.

L'organisation estime que le gouvernement chinois et la population organiseront des Jeux Olympiques grandioses.


Rédacteur: Baiyun