Olivier Grandjean: adore la Chine et adoré par la Chine 

Source: CCTV.com | 04-24-2009 10:00

Taille du texte: T+ | T-

L'émission télévisée 'Intervilles' est aussi populaire en Chine qu'en France depuis l'adaptation. L'animateur suisse qui fait office d'arbitre Olivier Grandjean est donc devenu une star chez les téléspectateurs chinois. A l'occasion du tournage du 100e numéro en Chine, nos journalistes Zhang Ni et Yang Lifeng sont allés à sa rencontre.


Olivier Grandjean: adore la Chine et adoré par la Chine

Au rythme endiablé de ce générique familier, les téléspectateurs chinois accueillent tous les vendredi soirs la joie prodiguée par l'émission 'Intervilles', et bien sûr par l'arbitre suisse Olivier Grandjean, toujours débordant d'énergie.

Téléspectateurs chinois

"Je connais cet arbitre, il s'appelle Olivier."

"Je pense qu'il mène bien le rhytme du jeu, quand par exemple l'équipe chinoise est aux fraises, il les encourage."

"Il fait des gestes comme ça, comme pour arbitrer un match de foot, c'est hyper drôle."

Olivier Grandjean

Arbitre d'Intervilles

"Il y a de grandes notions de partage entre les téléspectateurs chinois et moi. Ca se voit dans les émissions, et aussi dans les rues. Quand on se reconnais, il y a beaucoup d'enthousiasme et beaucoup de plaisir. Je suis vraiment flatté par cet accueil. Les Chinois savent très facilement prouver qu'il ont gardé leur coeur et leur âme d'enfant. Donc ils peuvent être les personnes les plus sérieuses quand il faut l'être, aussi très facilement de grands enfants. Ils rient comme des enfants, ils s'amusent de petites choses, et je suis comme ça. Donc il y a ces relations privilégiées entre nous."

Cette fibre enfantine qu'Olivier considère comme le point commun entre lui et les Chinois lui permet de travailler dans la bonne humeur avec tous ses collèques chinois.

Olivier Grandjean

Arbitre d'Intervilles

"La production tout d'abord. Le président de CCTV Sports, est un monsieur que je respecte beaucoup, car il a cette efficacité des grands directeurs, des grands dirigeants, et il sait aussi être proche de ses collaborateurs. Et ses collaborateurs, les présentateurs, les producteurs, sont un peu à l'image de ce président et de sa chaîne. C'est une équipe, on se retrouve comme des confrères professionnels. C'est un grand plaisir, un grand honneur, un vrai privilège de venir travailler en Chine, pour les Chinois, pour des émissions chinoises. Je le prend comme un cadeau de ciel parfois."

Animateur pour la version chinoise d'Intervilles depuis 3 ans, Olivier est aussi un homme d'affaires. Il a créé avec sa femme une société de billetterie en Suisse et propose des spectacles chinois en Europe et des spectables européens en Chine. Sa famille, aussi attachée à la culture chinoise que lui, le soutient de tout coeur.

Selon Olivier, le rôle du pont entre deux cultures est un rêve mais exige toujours des efforts.

Zhang Ni et Yang Lifeng, CCTV.


Rédacteur: Tao Ruogu